1. Sur le pont d’Avignon, On y danse, on y danse,

Sur le pont d’Avignon On y danse tous en rond.

Les beaux messieurs font comme ça

Et puis encore comme ça.

Sur le pont d’Avignon,On y danse, on y danse,

Sur le pont d’AvignonOn y danse tous en rond.

2. Sur le pont d’Avignon, On y danse, on y danse,

Sur le pont d’Avignon On y danse tous en rond.

Les belles dames font comme ça Et puis encore comme ça.

Sur le pont d’Avignon, On y danse, on y danse,

Sur le pont d’AvignonOn y danse tous en rond.

3. Les officiers font comme ça …4. Les bébés font comme ça …5. Les bons amis font comme ça …

6. Les musiciens font comme ça …

7. Et les abbés font comme ça …8. Et les gamins font comme ça …9. Les laveuses font comme ça 

Trois jeunes tambours

Trois jeunes tambours s’en revenaient de guerre (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan.
S’en revenaient de guerre !

Le plus jeune a – dans sa bouche une rose (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan.
Dans sa bouche une rose !

La fille du roi était à sa fenêtre (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
Etait à sa fenêtre !

Joli tambour, donnez-moi votre rose (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
Donnez-moi votre rose !

Fille du roi, donnez-moi votre cœur (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
Donnez-moi votre coeur !

Joli tambour, demandez à mon père (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
Demandez à mon père !

Sire le roi, donnez-moi votre fille (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
Donnez-moi votre fille !

Joli tambour, tu n’es pas assez riche (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
Tu n’es pas assez riche !

J’ai trois vaisseaux dessus la mer jolie (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
Dessus la mer jolie !

L’un chargé d’or, l’autre de pierreries (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
L’autre de pierreries !

Et le troisième pour promener ma mie (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
Pour promener ma mie !

Joli tambour, dis-moi quel est ton père (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
Dis-moi quel est ton père !

Sire le roi, c’est le roi d’Angleterre (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
C’est le roi d’Angleterre !

Et ma mère est la reine de Hongrie (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
La reine de Hongrie !

Joli tambour, tu auras donc ma fille (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
Tu auras donc ma fille !

Sire le roi, je vous en remercie (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
Je vous en remercie !

Dans mon pays y en a de plus jolies (bis)
Et ri et ran, ran pa ta plan
Y en a de plus jolies !

Au Clair De La Lune

Au clair de la lune, mon ami Pierrot
Prête-moi ta plume: Pour écrire un mot
Ma chandelle est morte, Je n’ai plus de feu
Ouvre-moi ta porte, Pour l’amour de dieu

Au clair de la lune, Pierrot répondit
Je n’ai pas de plume, je suis dans mon lit
Va chez la voisine, je crois qu’elle y est
Car dans sa cuisine, on bat le briquet

Au claire de la lune, l’aimable Lubin
Frappe chez la brune, elle répond soudain
Qui frappe de la sorte? Il dit à son tour
Ouvrez votre porte, pour le dieu d’amour

Au clair de la lune, on n’y voit qu’un peu

On chercha la plume, on chercha le feu
En cherchant de la sorte, je n’sais c’qu’on trouva
Mais je sais que la porte, sur eux se ferma

La Cigale et la Fourmi

Jean de La Fontaine

La Cigale, ayant chanté
Tout l’été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue :
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.


Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle.
« Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l’Oût, foi d’animal,
Intérêt et principal.  »


La Fourmi n’est pas prêteuse :
C’est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
– Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
– Vous chantiez ? j’en suis fort aise.
Eh bien! dansez maintenant.

Jean de La Fontaine

Werbung